L’aviation de guerre et la première guerre mondiale

Cet épisode est en partenariat avec le CNC.

L’aviation & la guerre : les débuts

Lorsque la première guerre mondiale éclate, l’aviation n’en est encore qu’à ses débuts : une quinzaine d’années seulement séparent les premiers vols motorisés des frères Wright de l’aviation militaire de la première guerre mondiale. L’utilité de l’aviation fait d’ailleurs débat au sein des armées des différents pays, tant la chose est nouvelle et technologiquement peu avancée : en effet, les avions – souvent composés de bois et de toiles – sont fragiles, ils ne peuvent pas emporter beaucoup de charge utile dans les airs et leurs possibilités sont ainsi limitées. Au début du conflit, les armées n’ont pas beaucoup d’avions à leur disposition : on en compte 200 dans l’armée allemande et 190 dans l’armée russe, les armées françaises et anglaises, quant à elles, n’alignent respectivement que 148 et 84 appareils.

Si les avions ne sont pas efficaces au combat, n’étant alors pas encore taillés pour les bombardements ou les affrontements aériens, on se rend tout de même rapidement compte que l’aviation est plus efficace que la cavalerie pour les missions de reconnaissance. Si efficace que son rôle est même déterminant pour stopper la progression de l’invasion allemande en France et que la demande d’avions explose dans tous les pays.

L’avion & la guerre de position

Après la bataille de la Marne, en septembre 1914, le front se stabilise et le conflit évolue vers une guerre de position. Devant l’impossibilité d’avancer au sol, les avions sont plus que jamais mobilisés pour repérer les positions ennemies : pour cela, les avions survolent les tranchées ennemies et les photographient, permettant alors aux armées de créer une carte géographique du réseau de tranchée. Lorsque les premiers avions s’équipent de radios au début de l’année 1915, ils servent également à communiquer à l’artillerie la position des cibles à pilonner.

Comme nous l’avons déjà évoqué, les affrontements entre avions sont rares au début du conflit : les appareils ne sont pas équipés pour mener des combats aériens, et lorsque deux avions s’affrontent, c’est à coup de grenades ou de briques. La situation évolue là aussi rapidement, dès lors que les avions deviennent capable de tirer à la mitrailleuse à travers leur hélice. En France, cette technologie qui va donner une autre dimension au conflit, on l’a doit au célèbre Roland Garros. Une technologie qui sera d’ailleurs rapidement copiée puis améliorée par les allemands, donnant aux avions du kaiser un avantage considérable sur les cieux : désormais, les avions de reconnaissance sont vulnérables.

Les combats aériens deviennent courants tout comme l’attaque des cibles au sol depuis les airs : les avions mitraillent régulièrement les tranchées et prennent pour cibles les soldats au sol qui ne peuvent ni se cacher, ni se défendre. Maîtriser les cieux devient alors déterminant et oriente souvent le court d’une bataille. Certains pilotes deviennent également de véritables légendes, comme le Baron Rouge pour l’Allemagne ou René Fonck pour la France.

Dans la deuxième moitié de la guerre, on voit également apparaître les premiers vrais bombardiers, dont la force de destruction est certes limitée, mais dont l’impact sur le moral des troupes et de la population est énorme.

Une aviation de guerre efficace

A la fin de la guerre, l’aviation a plus que prouvé son efficacité au combat, le nombre d’avions a d’ailleurs sans surprise explosé entre le début et la fin du conflit : l’armée anglaise comporte en 1918 pas moins de 3700 appareils, 4500 pour l’armée allemande. quant à l’armée française, ce sont 7000 avions qui seront alignés à la fin du conflit, presque 50 fois plus que quatre ans plus tôt.

 

Pour aller plus loin :

base de donnée Léonore : « Garros, Eugène Adrien Roland Georges » <http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/leonore_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=COTE&VALUE_1=LH%2F1081%2F36> (16 Mai 2016)

Centenaire : « Roland Garros sur tous les fronts » <http://centenaire.org/fr/autour-de-la-grande-guerre/sport/roland-garros-sur-tous-les-fronts> (16 Mai 2016)

herodote : « 1890-1933: Les pionniers de l’aviation » <https://www.herodote.net/La_Premiere_Guerre_mondiale-bibliographie-40.php> (16 Mai 2016)

herodote : « la premiere guerre mondiale » <https://www.herodote.net/La_Premiere_Guerre_mondiale-bibliographie-40.php> (16 Mai 2016)

wikipedia : « Roland Garros » <https://fr.wikipedia.org/wiki/Roland_Garros> (16 Mai 2016)

wikipedia : « l’aviation durant la première guerre mondiale » <https://fr.wikipedia.org/wiki/Aviation_durant_la_Première_Guerre_mondiale> (16 Mai 2016)

Laisser un commentaire